Comment un manuel, avec ses limites structurelles, peut-il intégrer la perspective actionnelle?

Après avoir énoncé les fonctions que remplit un manuel, cette communication montre de quelle façon ces fonctions sont un obstacle à l’utilisation du manuel dans la perspective actionnelle. Non seulement manuels et perspective actionnelle sont en contradiction en regard de ces fonctions, mais qui plus est, la conception même d’un manuel intégrant cette approche semble impossible. En effet, la perspective actionnelle tend vers la pédagogie de projet, ce qui implique un niveau de granularité et de complexité que le manuel peut difficilement offrir. L’unité didactique du manuel (qui est son atout) s’accommode mal avec le panel des méthodologies auxquelles la pédagogie de projet fait appel. En revanche, toutes les orientations didactiques à mettre en œuvre dans une pédagogie de projet sont connues : c’est ce que Christian Puren nomme “le paradigme d’adéquation”. Selon lui, la solution ne relève donc pas des manuels mais de la formation des enseignants qu’il est nécessaire de former aux méthodologies constituées.La version PDF du diaporama et le dossier de photocopies distribuées aux participants peuvent être consultés ou téléchargés sur le site de Christian Puren.

Suivez ce lien pour écouter la conférence:

http://cyan1.grenet.fr/podcastmedia/innov-didac-espagnol-techno/GERES_Puren_juin_2011.m4v

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s